autorités financières Fintech

Le forum FinTech a été lancé pour la première fois ce lundi 18 juillet dans le but de réunir les professionnels de ce secteur et les différents régulateurs qui sont l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

Face à une croissance considérable du nombre d’acteurs de la FinTech, les autorités de supervision ont décidé de lancer cette première réunion afin de mieux appréhender les enjeux de cette transformation numérique de la finance.

La FinTech, un secteur en pleine expansion

La FinTech représente le mariage entre Finance et Technologies numériques.
Rendre la finance plus simple et plus accessible et, surtout, ne plus dépendre des acteurs traditionnels de la banque et de la finance, tel est l’objectif principal de ce secteur innovant.

De nombreuses startups ont décidé de se lancer dans cette innovation qui allie certaines activités et les services bancaires ainsi que l’usage du numérique ce qui, actuellement, est en train de bouleverser véritablement le modèle économique de l’industrie bancaire.

Ces nouveaux acteurs se sont penchés sur des activités bien précises : les prêts, le paiement, l’assurance, la gestion des actifs et le marché des capitaux.

Il faut savoir que la lourdeur et l’opacité des services bancaires ont rendu les ménages, les entreprises et les autres acteurs plus réticents à faire confiance aux banques. Si on ajoute à cela l’émergence de nouveaux besoins des clients, le fait de proposer des modèles plus innovants et surtout plus souples que les offres bancaires classiques, constitue une réelle opportunité pour ces sociétés.

Les offres proposées par les startups de la FinTech sont censées apporter certaines nouveautés. En effet, ces services financiers ont été conçus, par exemple, pour réduire les couts grâce à la digitalisation des services et donc de proposer des offres plus attractives et plus avantageuses. Il est aussi question de  simplifier les démarches avec les clients, de leur redonner une certaine autonomie, d’être totalement transparent et éthique. La particularité innovante reste le fait de créer un nouveau modèle de relation et de proximité qui serait bien différent que celui des agences bancaires. Faire en sorte que le client définisse simplement ses besoins et non proposer des produits bancaires pré-formatés qui ne répondraient pas forcément aux attentes.

Ouvrir un compte bancaire en quelques minutes, est dorénavant possible sans passer par un intermédiaire. Voici en quelque sorte un exemple d’innovation proposé par ces nouveaux acteurs.

Réguler sans restreindre

Ce forum FinTech constitue l’opportunité de consulter les réglementations et les amendements mis en place actuellement par l’AMF et l’ACPR. Cela a également été l’occasion de discuter des projets d’évolutions éventuels qui pourront être amenés à voir le jour de manière à pouvoir concilier « l’innovation, la stabilité financière et la régulation ».

Ce forum est composé de 34 membres qui sont également dirigeants d’entreprises du secteur, ce qui leur permet d’apporter leur expertise et d’être pleinement associés aux travaux.

Le but pour les régulateurs est de se rapprocher d’avantage des entrepreneurs de ce secteur. Il s’agira également d’accompagner ceux qui souhaitent innover en facilitant leur démarche à installer leur activité tout en garantissant à coté une protection efficace des épargnants, rôle primordial des autorités financières.

Ce rassemblement est aussi l’opportunité de renforcer l’attractivité de la place financière de Paris pour les FinTech.

Reste à savoir maintenant s’il est possible de promouvoir l’innovation financière et numérique sans contrainte réglementaire dans le futur.

Le défi sera de mettre en place une règlementation adaptée et conciliante, tout en rendant attractif le marché de la FinTech en France.

Partager ce contenu

FacebookTwitterLinkedIn

Mentions Légales  - ©2018 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?