BREXIT : Une opportunité à saisir pour la France ?

Le Brexit, ou sortie de l’Angleterre de l’Union Européenne, est acté depuis le référendum du 23 juin 2016 et doit maintenant être mis en œuvre. Il constitue un véritable tournant dans la construction européenne. Selon la grille de lecture et d’analyse retenue, il s’agit d’une catastrophe ou d’une chance formidable. L’avenir le dira, une fois l’onde de choc passée.

Quoiqu’il en soit, il soulève un certain nombre d’enjeux qui, s’ils sont bien maîtrisés, pourraient profiter à la France et constituer une opportunité dans les mois et années à venir.

BREXIT : Sur le plan politique

L’Angleterre était, jusqu’à présent la deuxième puissance économique de l’Union Européenne, derrière l’Allemagne, ainsi que la première place financière.

Bien que ne faisant pas partie de la zone euro, son importance était significative, notamment par son activité économique et financière, son lien entre l’Europe et les Etats-Unis et le montant de sa contribution au budget européen. Elle avait donc un poids dans les négociations.

Sa sortie est bien une crise pour l’Europe, puisqu’elle constitue un aveu d’échec, surtout sur le plan politique. En effet, cette crise a été déclenchée par la problématique de l’immigration et donc du contrôle des frontières, mais le problème soulevé était déjà latent : il s’agit de la critique liée au manque de démocratie au sein de l’Union européenne ou à la remise en question des souverainetés nationales, selon le point de vue.

Et c’est là que réside la première opportunité pour la France : reprendre le leadership européen.

Ce signal fort de l’Angleterre fait écho à une préoccupation de nombreux autres états. Pour y répondre, il va falloir, dans les mois qui viennent, être proactif, réformer l’Union Européenne, mais surtout, pour la France, porter sa vision avec conviction et convaincre ses partenaires ; bref, être un moteur. Cette stratégie va aussi être conditionnée et ponctuée par les élections présidentielles de 2017 en France

Brexit : Sur le plan économique

Du point de vue économique, L’Europe va conserver des relations très denses avec l’Angleterre, dans le cadre d’accords bilatéraux, dorénavant.

Mais la défiance de nombreux acteurs économiques vis-à-vis du Brexit va créer des flux d’opportunités, notamment pour garder un point d’ancrage dans un ou plusieurs états de l’Union Européenne. L’évolution de la livre sterling est aussi un paramètre important.

En premier plan, ce sont les acteurs du secteur financier qui étudient cette possibilité. HSBC, par exemple, a annoncé, avant les résultats du vote, qu’elle transférerait une partie de ses effectifs dans d’autres pays européens en cas de Brexit. La place financière parisienne pourrait donc être largement fortifiée, si elle parvient à saisir sa chance dans cette compétition avec Bruxelles, Amsterdam, Berlin ou Madrid.

Dans un second temps, les entreprises et autres start-up vont également s’interroger sur la pertinence de migrer leur siège social vers une autre capitale européenne, plus à même de leur ouvrir le marché européen.

Nombre d’expatriés européens et français à Londres seront aussi tentés par ce choix.

En conséquence, c’est aussi le marché immobilier parisien qui pourrait être impacté, notamment pour l’immobilier haut de gamme et l’immobilier de bureaux, et connaître une hausse de la demande.

Il revient donc à la France et à Paris de saisir cette chance en offrant des conditions favorables pour attirer ces entreprises et ces particuliers à la recherche d’un nouveau point de chute. Pour cela, il faudra très probablement réformer le code du travail et la fiscalité du capital, entre autres choses, car ces nouvelles cibles vont bien sûr comparer ces éléments afin de se réorienter.

Ces opportunités sont d’autant plus un enjeu pour la région Ile De France, dans la perspective du Grand Paris, projet visant à mieux organiser les pôles économiques et les activités connexes.

Si ce challenge est réussi et fructueux, il ne fera que conforter le rôle politique majeur que la France a à jouer dans ce contexte où l’Union Européenne se cherche un leader, force de propositions.

Auteur : Olivier Arditti

Retrouvez nos articles sur le même thème :

Partager ce contenu

FacebookTwitterLinkedIn

Mentions Légales  - ©2018 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?