Comment conserver du rendement sur son assurance-vie ?

Le constat n’est plus nouveau : Le sans-risque de votre contrat d’assurance-vie, le fonds Euro, rémunère de moins en moins. En l’espace de dix ans, le rendement accordé par les fonds Euro de vos contrats d’assurance-vie a baissé de 45% !

La raison en est simple. L’assureur de votre contrat doit garantir le capital investi dans son fonds Euro. Pour se faire, il utilise cette épargne pour acheter des obligations d’état françaises (OAT). Depuis 2005, le rendement procuré par les OAT a chuté de plus de 80%, il est aujourd’hui inférieur à 0.7%.

L’assureur ne peut donc raisonnablement pas rémunérer son fond Euro 5%, là où ses obligations lui rapportent du 0.7%.

Nous sommes en droit de nous demander si, en 2015, le rendement moyen des fonds Euro, 2.3%, n’est pas encore trop élevé par rapport au rendement des obligations détenues par l’assureur ?

La logique nous dit « Evidemment ! », il faut donc se préparer à une baisse continue du rendement du fonds Euro de vos contrats d’assurance-vie.

Comment se prémunir contre cette baisse, afin de conserver du rendement dans votre assurance-vie ?

Osez le dynamisme !

La réponse de votre banquier sera d’arbitrer. Il faut pallier au problème de rendement de votre fonds Euro, en réallouant votre capital sur des Unités de Compte (UC), la partie dynamique.

Le problème est ici que vous délaisseriez un support garantissant le capital investi, pour un autre où il n’y a aucune garantie que vous récupèrerez 100% de votre épargne.

Enfin, regardons ci-dessous l’évolution de la volatilité de l’indice star américain, le S&P 500 :

IK_graph20160222_0061

On y constate que, depuis milieu 2015, la volatilité a gagné en intensité. Cela peut être bénéfique, si elle est corrélée à une hausse des marchés, mais nous sommes actuellement plutôt en baisse. Plus de volatilité se traduit donc par un potentiel de perte plus élevé.

Cela devrait dissuader les investisseurs d’arbitrer leur fonds Euro sur des UC boursières.

Si néanmoins l’envie vous en prenait, il est fortement conseillé d’analyser soi-même le type de fonds sur lesquels on se dirige. Pensez à vous demander quel est votre horizon de placement, votre appétence au risque, et sur quel type de marché vous souhaitez être exposé (américain, européen ou émergent).

Et si on gardait notre garantie en capital ?

La deuxième option qui s’offre à vous consiste à refuser de céder sa garantie en capital, pour une promesse de rendement plus élevée. Il convient donc de se demander si quelques fonds Euro ne se démarqueraient pas par leur rendement ?

Les alternatives, plus rémunératrices, aux fonds Euro classiques sont de deux types.

Il y a les fonds Euro utilisant la méthode dite « du coussin ». Revenons à la base du fonds Euro : L’assureur achète des OAT pour garantir votre capital.

Dans ce style différent de gestion « en Euro », l’assureur va se demander combien doit-il acheter d’OAT pour, à terme, garantir votre capital ?

Naturellement, la réponse n’est pas 100% de votre épargne, mais entre 70 et 80%. Cela laisse à l’assureur entre 20 et 30% de mou pour aller chercher de la performance … sur les marchés financiers !

En période boursière faste (par exemple, 2013 où le CAC 40 clôturait l’année à + 18%), la formule est gagnante. Par contre, quand les marchés baissent, comme en 2014 où le CAC perdait 0.54%, la performance de ses fonds Euro se révèle bien triste.

La deuxième alternative est peut-être, aujourd’hui, la plus intéressante. Quelques fonds Euro, au lieu d’être investis en OAT, vont être investis en immobilier professionnel (bureaux, commerces). L’assureur va donc acheter des parts dans des véhicules de placement, de type SCPI, pour profiter d’un rendement plus élevé, tout en étant investi sur un sous-jacent historiquement moins volatile que les marchés financiers.

Niveau rendement, ce type de véhicule génère entre 4.5 et 6% par an.

L’assureur peut donc, après déduction de ses frais de gestion, rétrocéder entre 3.5 et 4% de rendement sur son fond Euro.

Ci-dessous, une comparaison entre l’évolution du rendement moyen des fonds Euro classiques, du rendement du fond EuroCit’ (AG2R la Mondiale) représentatif des fonds à coussin, et du rendement du fond Sécurité Pierre Euro (Primonial) fleuron des fonds immobiliers :

IK_graph20160222_0062

Je vous laisse en tirer vos propres conclusions.

Mathias François-Dourthe

CTA Optimiser le couple rendement - risque de ses assurances

Sources :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15268

http://www.ffsa.fr/

http://www.investkeeper.com/blog/placement/

http://www.investkeeper.com/comment-fonctionne-rachat-partiel-en-assurance-vie/

http://www.investkeeper.com/transfert-assurance-vie/

Partager ce contenu

FacebookTwitterLinkedIn

Mentions Légales  - ©2018 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?