Compte épargne : mode d’emploi

Un compte épargne (appelé également livret lorsqu’il était matérialisé par la détention d’un livret d’épargne) est un dépôt d’argent que fait un épargnant auprès d’un organisme bancaire, rapportant un intérêt. Il ne permet pas de régler des dépenses immédiates mais à vocation à prévoir des dépenses ultérieures, tout en  assurant une rémunération.

Placement peu rémunérateur, il est cependant sans risque.
Les français sont particulièrement attachés à ce dispositif. fin 2015, le taux d’épargne des français atteignait 15,5 % du revenu disponible brut, soit un montant global de près de 4 000 milliards d’euros.

Livret A, livret B, livret d’épargne populaire, compte épargne logement … ce ne sont pas les dispositifs qui manquent ! S‘ils possèdent des caractéristiques communes et si le livret A reste l’outil d’épargne privilégié en France, certains répondent à des règles et situations spécifiques. Ainsi, le plancher, le taux de rémunération de ces comptes et leur plafond maximum sont différents pour toujours mieux s’adapter à la situation et aux besoins des épargnants.

A noter que l’on distingue les livrets réglementés comme le livret A, le livret de développement durable, le livret d’épargne populaire dont les conditions sont fixés par l’Etat et les livrets non réglementés dont les conditions sont fixées par les établissements bancaires eux-mêmes. Ils sont souvent utilisés en cas de dépassement des plafonds des livrets dit classiques.
Les livrets réglementés sont exonérés d’impôt mais proposent des rémunérations moins intéressantes que les livrets non réglementés.

Les placements sont garantis par l’établissement financier mais également par l’Etat, à hauteur de 100 000 € (garantie générale des dépôts).

Le fonctionnement commun des comptes épargne

Les comptes épargne, quelque soit leur dénomination sont caractérisés par les éléments suivants :

  • La rémunération liée au compte est calculée par quinzaine et capitalisée en fin d’année

Aussi est-il plus intéressant d’effectuer des versements le 15 ou le 30 du mois tandis que les retraits seront privilégiés le 1er ou le 16 du mois.

  • Aucun frais n’est lié à leur gestion
  • Les virements et les retraits sont illimités

Les spécificités d’un compte épargne

On le constate aisément, le législateur a créé les outils nécessaires à la constitution d’une épargne. Les solutions sont tellement diverses qu’il convient de réfléchir attentivement à ses objectifs d’épargne.
Dans l’objectif d’une parfaite optimisation de son patrimoine, il est conseillé d’ouvrir plusieurs comptes épargne, les cumuler (il est possible de cumuler un livret A et un LDD par exemple, ce qui augmente le plafond d’épargne) et bénéficier ainsi des différentes caractéristiques de ceux-ci.

Eric Sabrié, Auteur de l’article

Contacter l'auteur de l'article - Eric Sabrié

CTA Guide pratique : Des produits financiers couramment utilisés !

Partager ce contenu

FacebookTwitterLinkedIn

Mentions Légales  - ©2017 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?