Crédit immobilier, faut-il renégocier ?

Depuis le début d’année 2016, on observe un nouveau plongeon des taux des crédits immobiliers.

Le mois de septembre reste sur la même dynamique puisque, actuellement, on peut observer des taux à 1,3% pour un engagement de 20 ans (meilleurstaux.com).

Quand est-il pour ceux qui ont contracté un emprunt bien avant cette période des taux bas ? Faut-il renégocier ? Comment opérer une renégociation ?

Avec les taux à des niveaux historiquement bas, il peut être très rentable de renégocier son emprunt immobilier.

Crédit immobilier : Oui, il faut renégocier

Les taux de prêt immobilier ont atteint un niveau historique en termes de baisse. A tel point que les emprunteurs, qui ont réalisé un achat l’année précédente, ont tout intérêt à renégocier leur crédit.

En effet, en décembre 2014, les prêts sur 20 ans se négociaient en moyenne à 2,50% ce qui constitue un gap non négligeable pour l’emprunteur à assumer.

Le fait de racheter son crédit et donc d’opter pour un taux moindre, engendre tout de même des frais supplémentaires.

Afin de réaliser un gain lors du rachat de prêt immobilier, la règle est simple, il faut viser 1 point de moins. Autrement dit, renégocier son taux d’emprunt lorsqu’on a contracté un crédit à 3% alors que les taux actuels sont sous les 2%

Le fait d’avoir au moins 1 point de différence en moins s’explique par le fait que racheter son crédit en changeant de banque prêteuse engendre des coûts tels que les pénalités ou indemnités de remboursement anticipé (IRA), frais de garantie, frais de dossier, de courtage et autres frais divers susceptibles de minimiser le gain du à la baisse du taux.

Crédit immobilier : Comment alors opérer une renégociation ?

Avant de déterminer rapidement s’il y a un intérêt particulier à se lancer dans une renégociation, trois critères sont à prendre en compte, en l’occurrence le différentiel de taux, le capital restant dû et la durée de remboursement restante.

Comme évoqué précédemment, il faut que les taux actuels pratiqués soient au moins inférieurs d’un point par rapport au taux de votre ancien crédit.

De plus, il faut être le plus souvent dans la première moitié de son crédit pour penser à la renégociation. On entend par là que renégocier un emprunt où il reste moins de 50 00€ à rembourser n’est pas très profitable.

L’idée est de réaliser une simulation avec un courtier de manière à pouvoir comparer et d’avoir toutes les cartes en main. Le fait de comparer est gratuit.

S’il est conseillé d’avoir au minimum un delta de 1% entre l’ancien et le nouveau crédit, 0,8 ou 0,7 point peuvent suffire selon le porte-parole du courtier Meilleurtaux ainsi que son concurrent AceCrédit.

Racheter son crédit plusieurs fois est-il vraiment rentable ? Il ne faut pas oublier que changer d’établissement financier est contraignant et les procédures multiplient aussi les frais.

L’alternative simple renégociation sans changer de banque

Lorsqu’on souhaite faire un rachat mais que celui-ci s’avère peu significatif, il existe une autre solution qui est la simple renégociation. En effet, au moment de se voir octroyer un prêt, l’emprunteur peut signer un avenant dans sa banque afin que celle-ci accepte de revoir à la baisse le taux de crédit. L’enjeu de ce point est surtout de ne pas engendrer ni IRA, ni nouveaux frais de garantie.

CTA Investir dans l'immobilier

Eric Sabrié, Auteur de l’article

Contacter l'auteur de l'article - Eric Sabrié

Découvrez notre page thématique sur : Patrimoine immobilier : Saurez-vous éviter les pièges ?

Partager ce contenu

FacebookTwitterLinkedIn

Mentions Légales  - ©2018 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?