Comment déterminer les besoins de votre famille en couverture décès et comment les assurer ?

Nous sommes tous assurés en cas de décès en le sachant ou sans le savoir par nos packages bancaires et autres cartes de crédit, à tel point que nous pensons être sur-couverts. En réalité, beaucoup de ces assurances ne garantissent que le décès accidentel et pas par maladie. De plus, la plupart de ces assurances garantissent un capital en cas de décès, alors que les besoins en garanties doivent être exprimés en revenus.

Comment déterminer vos besoins en couverture décès ?

Besoins en capital décès : un décès engendre des frais et des droits de succession à régler dans les six mois par les héritiers, même s’ils devront probablement attendre le décès duconjoint pour devenir plein propriétaire du patrimoine hérité.

Les principaux frais et impôts engendrés par un décès sont les suivants :

  • Frais d’obsèques,
  • Droits de succession,
  • Impôt sur le revenu (que l’on paie avec un an de retard.)

Une assurance garantissant un capital en cas de décès est la solution idéale pour couvrir le montant de ces frais et impôts. Il ne s’agit pas d’une assurance-vie mais d’une assurance décès demandant des cotisations modiques eu égard au capital assuré. Ce type d’assurance est idéal lorsque l’on est jeune et que son patrimoine est essentiellement immobilier. Plus on vieillit, plus le taux de cotisation augmente. Lorsque le risque devient certain pour l’assureur, généralement à votre 75ème anniversaire, il cesse de vous assurer.

Il vous faut donc devenir votre propre assureur. Pour ce faire, vous pouvez souscrire une assurance-vie que vous alimenterez régulièrement, jusqu’à ce que le capital constitué corresponde à vos besoins en couverture. Au fur et à mesure que le capital constitué sur l’assurance-vie augmentera, vous pourrez réduire les garanties de votre contrat d’assurance décès à fonds perdus.

Besoins en revenus

Après un décès, la famille doit continuer à vivre. Les charges récurrentes continueront à devoir être payées. Il s’agit, par exemple des charges d’habitation (eau, gaz, électricité, téléphonie, taxes  foncière et d’habitation, assurances, etc) dont le montant ne diminuera pas en cas de décès de votre part. D’autres charges comme celles d’alimentation ou de loisirs pourront diminuer. Enfin, certaines charges comme les remboursements d’emprunt peuvent être assurées.

Pour déterminer les besoins en revenus de votre famille en cas de décès de votre part, déterminez votre train de vie actuel, décomposé entre charges fixes et charges variables. Listez toutes vos charges et totalisez-les. Faites un contrôle de cohérence en étudiant vos relevés de banque. Otez votre part dans les dépenses variables et les charges assurées en cas de décès et vous aurez déterminé les besoins en revenus de votre famille en cas de décès.

Quelles formules d’assurances souscrire pour assurer des revenus à votre famille en cas de décès de votre part ?

La « rente de conjoint » : cette assurance va verser une rente à vie à votre conjoint. Son montant doit être déterminé en fonction de votre contribution au paiement du train de vie de votre famille.

Mais comme pour le capital décès, cette assurance est temporaire, les assureurs n’assurant plus en cas de décès après 75 ans. La bonne stratégie consiste à devenir, à terme, votre propre assureur. Si vous avez, par exemple, déterminé que votre décès nécessiterait le versement d’un complément de revenu de 2 000 € par mois à votre conjoint, vous pouvez acheter à crédit un bien immobilier procurant un loyer de 2 000 € par mois. Au terme du prêt, votre conjoint pourra percevoir ces 2 000 € par mois et en cas de décès de votre part en cours de financement,  l’assurance crédit prendra votre relais pour rembourser et votre conjoint percevra immédiatement les loyers.

La « Rente Education » : les besoins en revenus de votre famille augmentent avec l’âge de vos enfants. Plus ils grandissent, plus leurs études deviennent couteuses. L’assurance « rente éducation » permet de couvrir sur mesure le financement des études de vos enfants. En effet, la plupart des contrats « rente éducation prévoient une augmentation de la rente versée à chaque enfant lors de son entrée au collège puis en études supérieures, jusqu’à l’âge de 25 voire 27 ans.

Ce type de besoins est temporaire. Vous n’avez donc pas besoin de devenir votre propre assureur pour ce type de garanties.

Déterminer quels sont ses besoins en couverture décès est une tâche ardue. Trouver la bonne assurance prévoyance et devenir son propre assureur l’est aussi. Sachez vous entourer de professionnels qui ont compris toutes ces problématiques, de sorte de mettre en œuvre une prévoyance sur mesure.

Eric Sabrié

Eric Sabrié, Auteur de l’article

Contacter l'auteur de l'article - Eric Sabrié

CTA Guide pratique : pourquoi se faire conseiller par un professionnel du patrimoine

Consultez nos autres articles sur le thème de la protection familiale:

http://www.investkeeper.com/blog/protection-familiale/

Mentions Légales  - ©2018 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?