Investir dans l’immobilier à l’étranger : 3 zones à privilégier en 2017

Le développement de son patrimoine immobilier est l’un des sujets essentiels de votre gestion de patrimoine. Votre résidence principale ne devant pas être considérée comme un placement, il faut envisager d’autres investissements. Dans ce sens, investir dans l’immobilier à l’étranger peut aussi être une option attractive.

L’investissement en Espagne : de bons prix pour constituer son patrimoine immobilier

C’est un grand classique de l’investissement immobilier à l’étranger depuis plusieurs années maintenant. Investir en Europe du sud, du côté de l’Espagne ou du Portugal attire les investisseurs étrangers dont les français qui y ont trouvé des prix à l’achat très attractifs par rapport au marché locatif français et une qualité de vie importante liée entre autre au climat de ces pays sud européens. La part des transactions réalisées par des étrangers a été multipliée par 2,5 entre 2009 et 2015 selon l’étude réalisée par le Crédit Foncier sur l’investissement immobilier en Espagne.

Que ce soit pour y vivre, y passer sa retraite ou dans le cadre d’un investissement locatif, l’Espagne possède des atouts incontestables : prix de l’immobilier très inférieur à celui pratiqué en France, coût de la vie moins élevé (on estime que le pouvoir d’achat d’un salarié français est 30 à 50% supérieur), qualité de l’environnement et du climat… Les français représentent 10% des acheteurs étrangers en Espagne, selon le Conseil Général du Notariat espagnol.

Attention toutefois à bien choisir la ville dans laquelle vous investirez, puisque comme partout, toutes ne se valent pas. La dynamique économique reste fragile en Espagne et certains biens immobiliers acquis à petits prix pourraient bien vous rester sur les bras.

Développer son patrimoine immobilier en Croatie

Parmi les destinations les plus récentes qui méritent que l’on s’y intéresse, on trouve la Croatie. Petit pays de l’Est de l’Europe dont la population s’élève à 4,2 millions d’habitants en 2015, la Croatie est entrée dans l’Union Européenne en juillet 2013. Après la récession de 2008 dont elle a pâtit comme ses voisines, la Croatie fait aujourd’hui partie des pays qui ont retrouvé le chemin de la croissance économique, + 1,6% en 2015.

Acheter en Croatie c’est investir dans un pays qui connaît une croissance constante de son tourisme. Le secteur tertiaire emploie près de 64% de la population et le tourisme amène chaque année plus de 10 millions de visiteurs.

Bien entendu, la situation géographique de la Croatie, le long de la mer Adriatique, est un argument clé pour faire venir les touristes et proposer des logements saisonniers. L’amélioration des infrastructures (transports, télécommunications, énergie) est un atout supplémentaire. Enfin, le gouvernement met en place des mesures afin de faciliter les investissements étrangers comme l’égalité de traitement entre les locaux et les étrangers, une meilleure protection de la propriété intellectuelle et des charges moindres pour les entreprises. Cette dynamique associée à un tourisme florissant contribue à faire de ce pays une destination touristique autant qu’une destination d’investissement immobilier et d’implantation d’entreprise.

Investir dans l’immobilier aux USA, et surtout en Floride

Investir aux USA et en Floride en particulier a toujours représenté un grand attrait pour les investisseurs français. En tête de file de destinations privilégiées, on trouve la ville de Miami, au sud de la Floride. Deuxième ville en nombre d’habitants avec plus de 430 000 personnes, Miami est synonyme de soleil, d’Océan Atlantique, d’Ocean Drive avec ses façades colorées… Les français ont toujours investi à Miami dans l’immobilier. Si Miami reste une ville attractive pour les loisirs, la fête, le beau temps, elle est en revanche moins attractive en termes d’investissement immobilier que sa rivale du nord Orlando.

En effet, après la crise de 2008, les prix de l’immobilier à Miami qui avaient fortement chuté (comme partout aux USA) sont revenus à leur niveau initial voire au-dessus depuis 2015. L’achat immobilier à Miami reste donc un achat coup de cœur mais pas un investissement locatif de premier choix.

Contrairement à Miami, un investissement immobilier à Orlando est toujours en cette fin d’année 2016 une excellente source de revenus locatifs. Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, le niveau des prix de 2008 n’a toujours pas été atteint, la marge de progression est encore de 40 à 50%. Ensuite la dynamique touristique de la ville, plus de 60 millions de touristes en 2015. Enfin, la dynamique économique de la ville d’Orlando avec un taux d’emploi en hausse de 4% en 2016 selon la maire du conté d’Orange, Teresa Jacobs.

Dans un contexte franco-français toujours hésitant, où la rentabilité locative est faible, l’investissement immobilier à l’étranger demeure une opportunité à saisir. Néanmoins, comme pour tout investissement immobilier fiable, il convient de bien se renseigner sur la zone et son contexte économique.

CTA Investir dans l'immobilier

Découvrez notre page thématique sur le patrimoine immobilier : saurez-vous éviter les pièges

Mentions Légales  - ©2018 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?