La gestion de patrimoine n'appartient pas aux grandes fortunes

Dans le domaine de la gestion de patrimoine, les idées reçues sont monnaies courantes et nombreux sont les particuliers qui n’osent pas s’adresser à des professionnels de la gestion de patrimoine, pensant tout simplement que leur patrimoine n’est pas suffisant.

Or, le patrimoine est constitué dès les premiers euros déposés en épargne et dès que des questions liées à son placement interviennent mais aussi dès que les questions de la transmission, de la défiscalisation, de la mise à l’abri de sa famille se posent. Et force est de constater que ces questions ne sont pas réservées aux contribuables soumis à l’Impôt sur la Fortune.

Ainsi, la gestion de patrimoine concerne en réalité une grande partie de la population.

Quel est le rôle d’un conseiller en gestion de patrimoine ?

Son rôle est de réaliser un audit puis de faire des préconisations. Tout cela autour de votre situation patrimoniale. Il doit être en mesure de proposer des solutions faisant appel à l’ensemble des familles d’investissements comme l’assurance-vie, les comptes-titres, les PEA (plan d’épargne en actions) et les autres produits immobiliers ou de défiscalisation. Il doit connaître également les nouvelles formes d’investissement comme le crowfunding, le crowdlending …

Doté d’une solide compétence juridique, il doit pouvoir juger de la bonne organisation du patrimoine et des dispositions à prendre conformément au « profil de risque » de chacun de ses clients.

A la différence du banquier qui ne va placer que les produits maison, le conseiller en gestion de patrimoine indépendant est libre de ses conseils et adaptera ses réponses aux besoins exacts de ses clients.

S’il est à la fois courtier en assurance, en banque, en crédit, il va prendre en compte les besoins précis de ses clients à un moment donné de leur vie.
Il peut également intervenir dès la constitution du patrimoine et il n’est plus rare de voir des jeunes gens de 30 ans qui commencent d’ores et déjà à s’interroger sur la constitution de leur retraite mais aussi sur leur premier achat immobilier.
Le gestionnaire en patrimoine saura leur conseiller le meilleur schéma de réalisation de leurs objectifs.

Le gestionnaire de patrimoine face à vos questions

Quelles sont les problématiques récurrentes soumises au gestionnaire de patrimoine ?
Les questions soumises au gestionnaire sont très diverses et dépendent de nombreux facteurs : l’étendue de son patrimoine, son âge – les problématiques financières sont différentes à 30 ans, 45 ans ou 60 ans notamment, sa situation familiale, professionnelle … Toutefois, des questions sont récurrentes et touchent le plus grand nombre.

  • Comment payer moins d’impôts ?
  • Où placer mes économies ?
  • Comment protéger ma famille s’il m’arrive quelque chose ?
  • Comment se constituer un complément de retraite ?
  • Comment se constituer un patrimoine immobilier ?

Si vous vous retrouvez dans l’une de ces questions, alors nous vous conseillons d’aller rencontrer un conseiller en gestion de patrimoine.

Et à l’heure d’une défiance toujours plus accrue des consommateurs face aux banques traditionnelles, de la montée en puissance du financement participatif, des modes innovants de financements, de l’explosion du web dans les relations financières, des incertitudes accrues liées aux questions de la retraite … force est de constater que la plupart d’entre nous avons besoin, à un moment ou un autre de nos parcours de vie, d’être accompagné et guidé par un professionnel efficace et attentif, qui saura écouter et conseiller.

Auteur : Markentive

CTA Guide pratique : pourquoi se faire conseiller par un professionnel du patrimoine

Découvrez notre page thématique sur :

Partager ce contenu

FacebookTwitterLinkedIn

Mentions Légales  - ©2018 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?