Crowdlending Loupe

Depuis le décret du 1er octobre 2014, les plateformes qui permettent aux particuliers de financer les entreprises via des prêts rémunérés se sont dotés d’un cadre légal et se multiplient sur la toile. Les plateformes pionnières du crowdlending sont rejointes par de nouvelles entités et elles sont maintenant plus d’une quinzaine à disposer du statut d’intermédiaires en financement participatif (IFP). Et d’autres encore attendent leur agrément.

Si le principe sur lequel ces plateformes reposent est le même pour toutes – les internautes sont invités à prêter de l’argent à des particuliers ou à des entreprises et participer ainsi à l’avènement de leurs projets –  elles se distinguent quant à leur fonctionnement, la durée et le montant du financement, le taux d’emprunt ou le montant de la commission accordée à la plateforme intermédiaire.

Toutes les plateformes se rejoignent également sur les deux règles de base du crowdlending rappelées aux  prêteurs : l’argent prêté est pendant toute la durée du prêt, complètement indisponible et la diversification est indispensable, le risque de défaillance de l’entreprise porteuse du projet restant toujours possible malgré l’étude et l’analyse pointue du projet faite par les spécialistes financiers des plateformes.

Nous avons choisi de procéder à un comparatif des 3 plateformes les plus connues du grand public pour vous guider dans vos choix.

Finsquare

La plateforme permet d’emprunter de 3 000 € à 100 000 € sur 1 à 24 mois. L’entreprise pour être acceptée dans la catégorie des emprunteurs doit avoir plus de 2 années d’existence et réaliser plus de 80 000 € de chiffre d’affaire.

La rémunération de la plateforme est à la charge du Porteur de projet. Elle est rémunérée par une commission appliquée au montant total du prêt :

  • 3% pour les prêts de trois 3 mois à 6 mois ;
  • 4% pour les prêts de 7 mois à 12 mois ;
  • 5% pour les prêts de 13 mois à 24 mois.

Le taux d’intérêts des prêts est déterminé par les prêteurs eux-mêmes qui peuvent choisir un taux allant jusqu’à 10%.

Les projets sont accessibles depuis 10 € de prêt jusqu’à 1000 € par projet.

Lendix

Sur Lendix, l’entreprise peut emprunter de 30 000 € à 1 000 000 € pour une durée de 18 à 60 mois. L’entreprise pour être autorisée à déposer un dossier, doit avoir clôturé 2 exercices au minimum dont un bénéficiaire et doivent réaliser un chiffre d’affaire minimal de 400 000 € pour les cafés/restaurants et 500 000 € pour les autres secteurs d’activité.
Là aussi, la rémunération est à la charge de l’emprunteur et seule la mise en place du prêt entraîne des frais, les étapes précédentes étant gratuites. Les frais sont de 3% pour le montage de dossier et de 1/12% pour la gestion des flux.

Les taux d’intérêts pour les prêteurs se situent entre 4 et 9% et ils peuvent prêter de 20€ à 1000€.

Unilend

Sur cette plateforme, il est possible d’emprunter entre 10 000 € et 500 000 € sur une durée de comprise entre 3 mois et 5 ans.

L’entreprise pour être sélectionnée par la plateforme, doit avoir clôturé son 3ème exercice comptable mais aucun montant de chiffre d’affaires n’est exigé.

En ce qui concerne la rémunération du site, Unilend prélève 4% de la somme totale lorsque l’argent des prêteurs est versé aux emprunteurs puis 1% par an du capital restant dû étalé sur les remboursements mensuels.

Chez Unilend, le taux de l’emprunt est fixé librement par les prêteurs, sans minimum ni maximum déterminé à l’avance. La somme minimale du prêt est de 20 € et peut monter jusqu’à 10 000 €.

MARKENTIVE

CTA

Sources :

www.lendix.com

www.finsquare.frwww.unilend.fr

http://www.investkeeper.com/blog/placement/

Partager ce contenu

FacebookTwitterLinkedIn

Mentions Légales  - ©2018 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?