Protection Familiale

Protection familiale : Comment mieux protéger ses proches ?
Sont-ils vraiment protégés en cas de décès ?

Le mariage protège-t-il mon conjoint ?

Dans une société où la protection sociale représente une part significative des dépenses de la nation, il est légitime de se poser la question de savoir s’il est nécessaire de protéger sa famille plus que ce que ne le fait déjà la société. En réalité, la protection sociale obligatoire couvre les risques liés à la santé et à la retraite. Les cadres d’entreprises bénéficient en plus d’un contrat collectif de prévoyance qui couvre le risque de décès. Tout cela est-il suffisant pour assurer une protection familiale satisfaisante ? La réponse est évidemment non.

Qu’est-ce que la protection familiale ?

C’est s’assurer que soi-même d’abord, mais aussi son conjoint et ses enfants seront protégés en cas d’évènement prévu ou imprévu de la vie. Certains évènements comme la retraite ou les études des enfants sont prévisibles, d’autre comme le décès ne le sont pas. Deux attitudes sont possibles. La première consiste à ignorer le problème tant qu’il est lointain dans le temps. C’est le plus sûr moyen de subir l’évènement quand il se présentera. La seconde consiste à anticiper. Constituer un capital de 100 000 € sur un placement financier rapportant 3% par an nécessite :

√ une épargne régulière de 172 € par mois pendant 30 ans

√ une épargne régulière de 305 € par mois pendant 20 ans

√ une épargne régulière de 715 € par mois pendant 10 ans

Plus tôt vous anticipez le financement des études de vos enfants ou la préparation de votre retraite, moins l’effort sera important.

Attention au marketing ! Ce n’est pas parce que vous bénéficiez d’une assurance décès qui garantit trois ans de salaires à votre famille que vous êtes bien couvert. Cette assurance vous apporte juste la certitude que votre famille pourra vivre sereinement les trois années suivant votre décès. Ce n’est pas avec du capital, mais avec des revenus que l’on vit. Pensez-y lorsque vous ferez le point de vos assurances en cas de décès.

Une bonne protection familiale consiste à devenir, à terme votre propre assureur. L’exemple le plus typique est l’acquisition immobilière financée à crédit. Si vous avez pour objectif de constituer un complément de revenu de 1 000 € par mois à votre conjoint, vous pouvez acheter à crédit un bien immobilier procurant un loyer de 1 000 € par mois. Au terme du prêt, votre conjoint pourra percevoir ces 1 000 € par mois et en cas de décès de votre part en cours de financement, l’assurance crédit prendra votre relais pour rembourser et votre conjoint percevra immédiatement les loyers.

L’assurance-crédit a assuré la bonne fin de l’opération et une fois le prêt remboursé, vous êtes devenu votre propre assureur. Comment organiser ma protection familiale ? De quel type d’assurances ai-je réellement besoin ? Comment devenir mon propre assureur ?

Lisez les articles de notre blog et nos livres blancs et contactez leurs auteurs pour répondre à vos questions.

CTA Guide pratique : 4 idées pour développer mon patrimoine

Protection Familiale : Nos derniers articles

experts investkeeper

Mentions Légales  - ©2017 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?