Référendum italien : Un soufflet pour le gouvernement, un couperet pour l’économie ?

Un référendum proposé par un Premier Ministre qui certifie qu’il démissionnera dans la foulée, si la volonté du peuple va à l’encontre de sa vision du pays. Ce scénario pittoresque s’est produit deux fois en 2016. D’abord chez les anglais qui ont décidé de quitter l’Europe entraînant la démission de David Cameron, remplacé depuis par Theresa May. Ensuite,  le 5 décembre, les italiens ont massivement voté « Non » au plan de réforme gouvernementale de Matteo Renzi …  qui dans la foulée a annoncé sa démission !

Cependant, contrairement à l’onde de choc qu’avait provoqué le fameux « Brexit », entre chute des places boursières et dévaluation critique de la livre sterling, le Non italien ne semble pas avoir eu plus d’effet qu’un pétard mouillé. Les marchés financiers européens ont en effet brièvement tressauté avant de repartir à la hausse.

Et pour cause, personne n’anticipe un vrai risque de voir le parti antieuropéen, Five Star, prendre le pouvoir en Italie. D’abord, parce que le Président pourrait directement choisir d’élire un nouveau Premier Ministre, ensuite parce qu’en cas d’élections, le parti de Matteo Renzi aurait un poids très important dans la balance. On pourrait débattre sur le danger de mésestimer le sentiment de révolte sourde qui gronde un peu partout de par le monde (l’exemple de Donald Trump était quand même criant), mais le vrai impact de l’échec de Matteo Renzi ne devrait pas être politique.

En sourdine, on oublie un peu trop vite qu’il s’agit de l’Italie. Certes, la troisième puissance économique européenne (depuis le départ de la Grande-Bretagne), mais un pays endetté à hauteur de 133% de son Produit Intérieur Brut (PIB) et qui est encore en-deçà de son niveau économique pré-crise de 2008 !

Le danger pourrait donc logiquement venir de la sphère économique.

La situation inquiétante des banques italiennes

La Banca Monte dei Paschi di Siena est la plus vieille institution bancaire du monde. Fondée en 1472 en Toscane, elle bénéficie d’un statut à part en Italie. Pourtant, elle est dans le même bateau que les autres grandes banques italiennes, et le navire semble prendre l’eau. Ces institutions siègent en effet sur 360 milliards d’euros de prêts non-performants, des prêts qui ont très peu de chance d’être remboursés un jour. C’est le résultat de deux décennies de croissance économique faible qui ont rendu les emprunteurs (particuliers et entreprises) italiens peu solvables.

Pour s’en sortir, ces banques cherchent des capitaux. Dans le cas de Banca Monte dei Paschi, elle aurait bien besoin de 5 milliards d’euros pour assainir son bilan. L’objectif était, jusqu’à présent, de trouver ces fonds auprès d’investisseurs privés. Si cela ne marchait pas, la banque aurait été nationalisée.

La défaite de Matteo Renzi pourrait bien avoir fait empirer la situation. Dans un pays où l’avenir politique est maintenant devenu très incertain, les banques italiennes en difficulté pourraient avoir encore plus de mal à convaincre d’éventuels investisseurs. A cela s’ajoute la probabilité, devenue faible, que l’Etat italien puisse agir vite pour nationaliser ses institutions en cas de besoin.

Il est possible que, dans le cas où les grosses banques italiennes ne trouvent pas de porte de sortie, que la Banque Centrale Européenne vienne à leur secours. Mario Draghi l’a d’ailleurs annoncé lors de sa conférence du 8 décembre 2016, l’institution va se pencher sur le dossier italien.

Ce référendum étant récent, et Matteo Renzi n’étant pas encore parti, on ne pourra que spéculer sur les effets plus longs de ce choix du peuple italien. Il n’en reste pas moins vrai que le système bancaire italien aurait bien besoin d’un deus ex machina pour assainir son bilan. Affaire à suivre.

Mathias François-Dourthe, Auteur de l’article

Contacter l'auteur de l'article - Mathias françois-Dourthe

Partager ce contenu

FacebookTwitterLinkedIn

Mentions Légales  - ©2017 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?