La réforme de l’ISF est-elle une opportunité pour reconsidérer ses placements ?

La réforme de l’ISF promise par le Président de la République devrait faire réfléchir les contribuables assujettis à l’ISF quant à leurs placements. En effet, la prochaine loi de finance n’inclura plus dans l’assiette d’imposition de l’ISF, le patrimoine financier.

Or les 70% les moins riches concernés par l’ISF ont un patrimoine constitué pour près de 80% d’immobiliers. Certes, 20% de leur patrimoine ne rentrera plus dans le calcul de leur imposition sur la fortune, cependant il est envisageable que les placements immobiliers puisse être reconsidérés à l’aune de la réforme de l’ISF.

Les promesses ne sont pas sujettes aux circonstances

A la mi-juin, peu après les élections législatives, le Prédisent Macron à réitérer sa promesse de réformer l’ISF pour 2018. C’était sans compter sur la publication par la Cour des comptes, le 29 juin, d’un audit alarmant sur la situation budgétaire du pays. Les perspectives de déficit public du Produit Intérieur Brut (PIB) sont de 3,2%, contre 2,8% proclamé en début d’année par l’ancien ministre des finances, Michel Sapin.

Si de telles prévisions s’avéreraient exactes, la France ne respecterait pas ses engagements en matière de déficit public vis-à-vis de l’Union Européenne. Par conséquent, le premier ministre a réagi en annonçant le report de toutes les réformes visant à concéder un allègement fiscal.

La réforme de l’ISF, initialement prévue pour 2018, serait reportée à 2019. Conscient de la déception qu’une telle nouvelle peut provoquer auprès des citoyens, la réforme serait tout de même votée et inscrite dans la loi de finance 2018, pour une entrée en vigueur en 2019. Une façon de respecter les engagements promis, et en même temps, de donner du temps à l’exécutif pour réduire les dépenses publiques avant la fin de l’année 2017.

Moins d’une semaine après l’annonce du report des réformes fiscales par le Premier ministre, Edouard Philippe. Le Président a décidé que l’entrée en vigueur des réformes concernant l’ISF et la taxe d’habitation serait finalement effective en 2018.

L’ISF révolu, l’IFI…

Le but de la réforme sur l’ISF est de favoriser l’investissement des grandes fortunes dans l’économie réelle. En exonérant les placements financiers du calcul, l’ISF deviendra l’IFI pour Impôt sur la Fortune Immobilière. Procurant un allègement fiscal de 3 milliards d’euros. Les plus grandes fortunes seront les plus concernées par la réforme, puisque les 30% les plus riches ont un patrimoine constitués pour 20% de biens immobiliers. Les fortunes les plus modestes ont quant à elles une plus grande part de leur patrimoine investie dans l’immobilier. Deux raisons principales raisons :

  • La résidence principale d’une fortune modeste a plus de poids dans son patrimoine que dans celle d’une grande fortune.   
  • Les familles investissent dans des valeurs mobilières avec parcimonie, en raison du risque en capital.

Ce n’est pas un secret, les Français sont friands du livret A et des fonds en euro des assurances-vie. Deux placements garantis en capital et liquide. Les contribuables assujettis à l’ISF dont les placements sont concentrés sur les biens immobiliers recherchent eux aussi la sécurité en investissant dans la pierre. Avec une faible volatilité, le placement immobilier procure des revenus stables. La nature des biens mobiliers étant singulièrement différentes, les objectifs de rendements sont plus importants, avec pour contrepartie, une plus grande prise de risque. 

Un placement répondant toujours à un objectif, il ne faut pas laisser ses choix d’investissement être guidés par la seule fiscalité. Cette dernière est une composante essentielle à prendre en compte, mais pas l’unique. Votre objectif doit être la variable primordiale dans vos décisions d’investissements. Si vous souhaitez protéger votre famille ou générer un complément de revenus pour la retraite, l’immobilier restera toujours l’option la plus sage. 

Grégoire Charveriat, Auteur de l’article

Contacter l'auteur de l'article - Eric Sabrié

CTA

Partager ce contenu

FacebookTwitterLinkedIn

Mentions Légales  - ©2018 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?