Retraite : Le débat sur l’âge de départ est relancé ?

Le recul du départ à la retraite reste un sujet sensible à la fois pour le gouvernement, surtout à l’approche des prochaines élections présidentielles en 2017, et pour les français.

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a affirmé, lors du comité de suivi des retraites ce lundi 11 juillet, qu’il n’était pas nécessaire de remettre en question l’âge de départ à la retraite.

Des prévisions optimistes

L’équilibre financier concernant le système des retraites est assuré pour les prochaines années, selon les dires de la ministre. Les prévisions actuelles relatées par Mme Touraine permettent de garantir aux Français qu’ils toucheront une retraite convenable au moment où ils cesseront leur activité.

Des propos confirmés par la suite par Manuel Valls qui a notamment déclaré qu’aucune mesure corrective ne serait proposée pour 2016.

Ce message de confiance fait notamment suite aux propos de certains candidats à la primaire à droite, qui ont voulu faire passer le message inverse sur ce sujet. En effet, actuellement l’âge légal du départ à la retraite étant fixé à 62 ans, Alain Juppé et François Fillion souhaitaient le repousser à 65 ans.

Par ailleurs, le comité de suivi a été créé en 2014 pour déterminer si l’équilibre financier entre les cotisations et les pensions de retraite est bien assuré.

Pour faire simple, le principe du régime de retraites est le suivant, les salariés d’aujourd’hui cotisent en parallèle de leur rémunération dans un système de retraite afin de payer les pensions des actuels retraités.

Ce comité se base ainsi sur certains paramètres pour décider si des recommandations doivent être formulées : la pérennité financière, le niveau de vie des retraités et l’équité entre assurés. En fonction de ces informations, il met en place des projections et détermine, le cas échéant, si des corrections ou des changements doivent être apportés.

Un déséquilibre à venir

L’équilibre des régimes de retraite est bien de retour sous réserve que la conjoncture économique ne se dégrade pas. Cette projection est valable jusqu’en 2020 puisqu’à partir de cette période, un déficit de 4 milliards d’euros est à prévoir ce qui devrait surement relancer de nouveau le débat sur le recul de l’âge du départ à la retraite.

Cependant, si les français peuvent être rassurés sur le fait qu’ils n’auront pas à travailler d’avantage pour les années qui viennent, l’équilibre n’est en réalité pas assuré partout. En effet, le Fonds de Solidarité Vieillesse (FSV) continue à être déficitaire cette année. Pour rappel, cet organisme s’occupe de verser les cotisations retraites des chômeurs et le minimum vieillesse.

Si pour l’heure actuelle, le système de retraite semble être en mesure de tenir le coup jusqu’en 2020, quel seraient les projections par la suite et les ajustements à réaliser pour pérenniser cet équilibre ?

Eric Sabrié, Auteur de l’article

Contacter l'auteur de l'article - Eric Sabrié

Partager ce contenu

FacebookTwitterLinkedIn

Mentions Légales  - ©2018 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?