Nouvelle formule pour le taux du Livret A : quels changements ?

En France, le Livret A fait office de cador parmi les placements sécurisés, juste derrière les fonds en euro des contrats d’assurance-vie. Fin 2015, les encours sur le Livret A s’élevait à près de 230 milliards d’euros (contre 1 280 milliards d’euro pour les fonds en euro). Comparé aux fonds en euro, ce placement a pour avantage d’avoir un rendement connu à l’avance, aujourd’hui de 0,75% par an. Ce taux est ajusté deux fois par an par la Banque de France et le Gouvernement en fonction du niveau d’inflation. La formule utilisée pour calculer le taux du Livret A n’est aujourd’hui pas suivi par le Gouvernement, puisqu’il en résulterait un taux à 0,5%. Plutôt que de l’abaisser, ce qui aurait dû être le cas lors de la dernière révision en juillet, le Gouvernement a opté pour un maintien du taux actuel jusqu’en août 2017, puis pour la mise en place d’une nouvelle méthode de calcul. Pour quelles raisons, et quelles conséquences pour votre épargne ? Explications.

La formule appliquée aujourd’hui

Depuis 2008, le taux du Livret A est déterminé en appliquant en réalité deux formules et en conservant le résultat le plus élevé des deux calculs. Les deux formules sont les suivantes :

Formule A : Taux Livret A = (Taux Inflation hors tabac + [(Taux Euribor 3mois + Taux Eonia)/2])/2

Formule B : Taux Livret A = Taux inflation hors tabac + majoration de 0,25%

Le résultat le plus élevé est conservé, puis arrondi au quart de point le plus proche. A titre d’exemple, en Juillet 2014 :

  • Taux Inflation hors tabac = 0,38%
  • Moyenne Euribor 3 mois / Eonia = 0,20%

Formule A : Taux Livret A = 0,38% + 0,20% = 0,58%

Formule B : Taux Livret A = 0,38% + 0,25% = 0,63%

Le résultat de la formule B est le taux retenu et arrondi à 0,75%. En réalité, en août 2014, le taux du Livret A avait diminué de 1,25% à 1%. Il faut donc avoir conscience de la chose suivante : bien qu’au plus bas, le taux appliqué était supérieur au taux théorique comme cela a souvent été le cas ces dernières années, signe de l’effort du Gouvernement pour maintenir les épargnants sur ce livret.

Le nouveau calcul du taux du Livret A

La nouvelle formule de calcul emploie les mêmes indices, mais lissés sur les six derniers mois plutôt qu’en valeur à la date de la révision. Par ailleurs les épargnants n’auront plus la garantie de majoration de 0,25% comme c’est le cas actuellement (cf. Formule B ci-dessus). Si l’inflation hors tabac reprend et dépasse fortement les taux de marché, la majoration sera supprimée. Pourquoi ? Parce qu’une grande partie des prêts réalisés à partir des fonds du Livret A servent à financer les logements sociaux. Ce mécanisme serait mis en péril si le rendement distribué aux épargnants était très supérieur aux intérêts récupérés des crédits émis en vue de financer les logements sociaux.

Quelles conséquences ?

Première conséquence : les épargnants ont la garantie que le taux de 0,75% ne changera pas en février 2017 (date de la prochaine révision), et ce jusqu’en août 2017. C’est un point positif dans l’état actuel des choses, où l’application de l’ancienne formule donnerait un taux de 0,5% aujourd’hui.

Autre conséquence : le rendement de votre Livret A ne pourra pas varier de manière brusque, notamment à la hausse, alors que la conjoncture économique semble indiquer à terme une remontée des taux et une reprise progressive de l’inflation.

Enfin, dans le cas où l’inflation atteindrait des niveaux plus communs, de l’ordre de 2 à 3%, et que les taux courts (Euribor 3 mois et Eonia) stagneraient à leurs niveaux actuels, en-dessous de 1%, l’augmentation du taux du livret A serait véritablement freinée en attendant une remontée des taux.

Grégoire Charvériat, Auteur de l’article

Contacter l'auteur de l'article - Grégoire Charveriat

CTA des produits financiers couramment utilisés

Partager ce contenu

FacebookTwitterLinkedIn

Mentions Légales  - ©2018 Création de Markentive

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?